habitat insecte
Biodiversité

Enjeux et Aménagement des habitats des insectes en ville

Comment optimiser l’habitat et le garde-manger des insectes en ville ?

Depuis quelques années la population d’insectes ne cesse de diminuer en ville. L’utilisation massive de pesticides et l’entretien mécanique des espaces verts ont fortement contribué à la destruction des habitats des insectes (bois morts, troncs, souches…) et donc à leur disparition.

Pourtant abeilles, chenilles, papillons, mouches ou encore coléoptères sont essentiels à la biodiversité en ville. Ils jouent un rôle clé dans le maintien de la richesse écologique et dans le processus de purification de l’air. En effet, ces insectes sont en réalité des insectes pollinisateurs, ultime acteur de la pollinisation des plantes.

Aujourd’hui les collectivités sont de plus en plus conscientes de l’importance des ces petites bêtes et du rôle qu’elles jouent dans le bon fonctionnement de l’écosystème. Ces agents pollinisateurs jouent un rôle crucial dans la reproduction, et notamment celle des fruits et légumes.
Les nouvelles villes et villages sans pesticides travaillent aujourd’hui pour faire revenir les insectes, en mettant en place des gestes écocitoyens simples, pour ainsi faire revivre la biodiversité en ville. Des aménagements du paysage et autres moyens sont mis en place pour recréer l’habitat des insectes et leur garde-manger.


Habitat pour insectes :

Souvent appelés hôtels ou gites pour insectes, ces nouveaux habitats sont des espaces dédiés aux insectes et pensés par l’homme. Ils se présentent comme des solutions à la disparition d’espèces comme les abeilles. Ils se composent de différents matériaux et servent de refuge premier aux insectes notamment pour la nidification et la ponte. Ainsi, il est important d’utiliser des matériaux non traités et de prévoir un abri d’une dimension suffisamment importante pour que tous les insectes puissent s’épanouir au sein de cet habitat.


Installation Fleuries :

La présence d’un garde-manger important est un préalable essentiel à l’installation d’un habitat pour insectes. En effet, une grande diversité végétale entraîne une diversité animale et ainsi un équilibre renaît. Aujourd’hui, les villes font face à une pénurie de nourriture pour les insectes. Les quantités de nectar proposées par les fleurs ont fortement diminué. L’uniformisation des paysages a en effet contribué à la réduction des ressources. Une des solutions à la disparition des abeilles et des agents pollinisateurs est alors la plantation de plantes mellifères. Elles sont riches en nectar et pollen. La diversité des espèces végétales permettra donc de recréer un cercle vertueux.